Ich heiße Pauline und bin 21 Jahre alt. Zu Hause bin ich im französischen Teil der Schweiz. Unser Französisch unterscheidet sich kaum vom Französisch aus Frankreich. Manche Worte sind lediglich anders. Zum Beipsiel die Zahlen. Während wir in der Schweiz die Zahl 90, nonante nennen, sagen die Franzosen quatre-vingts dix, das heisst 4 Mal 20 plus 10.
In Berlin lebe ich seit Ende April, besuche den Deutschunterricht und mache ein Praktikum hier. Freiburg (Fribourg auf Französisch) ist meine Heimatstadt.
Pauline lernt die Welt kennen
 
Freiburg ist eine zweisprachige Stadt, sie liegt im gleichnamigen  Kanton an der Grenze zur „Französischen Schweiz“, die man „Romandie“ nennt. Auch in meinem Kanton werden Deutsch und Französisch gesprochen, denn er grenzt auch an die deutsche Schweiz. Deutsch lerne ich seit seit meinem zehnten Lebensjahr. Es ist eine interressante Sprache, manchmal zwar schwer zu lernen, jedoch sehr nützlich in Europa. Sie ist die meist gesprochene Sprache nach Englisch in Europa.
Ich bin der Meinung, dass es heute sehr wichtig ist, mehrsprachig zu sein. Deshalb auch bin ich in die USA geflogen und habe dort ein Jahr verbracht  Ich habe als Au Pair gearbeitet und habe mich um zwei Kinder gekümmert, einen 4-Jährigen Jungen und ein Mädchen, das ein Baby war. Es war für mich nicht einfach, dennoch habe ich habe viel Spaß gehabt. Ich habe nicht nur mein Englisch verbessert, sondern auch viel über die USA, den amerikanischen Alltag und die Menschen gelernt. Nun, jetzt bin ich in Deutschland.
Berlin ist eine sehr inernationale Stadt und ich bin glücklich, dass ich hier für drei Monate leben kann. 
 
Je m’appelle Pauline, j’ai 21 ans et je viens de la partie francophone de la Suisse. Notre françaisvarie peu de celui parlé en France. Nous avons seulement quelques mots ou expressions qui sont différents. En Suisse, par exemple, nous disons "nonante" et non "quatre-vingts dix". 
Je suis à Berlin depuis fin avril afin de perfectionner mon allemand. Je suis originaire de Fribourg (en allemand Freiburg), une ville ainsi qu’un canton bilingue à la frontière entre la „Suisse-française” que l’on appelle “La Romandie” et la Suisse-allemande. C’est pourquoi j’ai commencé l’apprentissage de l’allemand à 10 ans et que je la considère comme ma deuxième langue. C’est une langue intéressante, mais parfois difficile, qui est très utile en Europe.
Je suis d’avis que maîtriser plusieurs langues est aujourd’hui un atout important. C’est pour cette raison que je suis partie une année aux Etats-Unis en tant que fille Au Pair où  je me suis occupée de deux enfants : un petit garçon de 4 ans et une petite fille qui avait 3 mois quand je suis arrivée. Ce n’était pas facile tous les jours, mais j’ai eu beaucoup de plaisir. J’ai non seulement amélioré mon anglais, mais ai également beaucoup appris sur les USA et la vie là-bas. Et maintenant, me voici en Allemagne.
Berlin est une ville culturellement riche et je suis ravie de pouvoir y vivre pendant 3 mois. Je trouve l’histoire fascinante, c’est pourquoi Berlin et toutes les villes qui ont un passé historique me plaisent. Ma ville d’origine, par exemple, Fribourg (à ne pas confondre avec la ville allemande de Fribourg-en-Brisgau) a une petite vieille ville que j’adore. Elle n’est pas très connue, je ne crois pas que Fribourg soit une ville très touristique, mais les gens qui la connaissent la trouve vraiment belle. L’attraction la plus importante de la ville est certainement sa Cathédrale Saint-Nicolas. Il est possible de monter ses 368 marches afin d’avoir une vue magnifique sur la ville. Fribourg a été fondée au Moyen-Age et l’on peut encore y voir des maisons et des remparts qui datent de cette époque. 
Le canton de Fribourg est également connu pour d’autres choses. Il y a la fabrique de chocolat Cailler qui fait, à mon avis, les meilleurs chocolats du monde. Mais il y a aussi le fromage "Le Gruyère", mondialement connu d’après ce que j’ai pu constaté aux Etats-Unis, qui vient de la ville de Gruyères, près de Fribourg. Et si pour vous la Suisse est synonyme de “Vaches et Montagnes”, venez dans le canton de Fribourg ; vous ne serez pas déçus. Chaque année il y a la « Poya », un mot en vieux patois gruyèrien pour signifier la montée aux alpages, moment où les vaches montent dans les montagnes pour passer l’été. Vous pouvez alors les voir sur les routes, accompagnées de gens vêtus des tenues traditionnelles fribourgeoises.
contentmap_module

 

Mit der Nutzung dieser Webseite erklären Sie sich mit der Verwendung von Cookies gemäß unserer Datenschutzerklärung einverstanden.